L'ICBB participe à la semaine de la médiation les 16 et 17 octobre 2017 en formant les avocats à la médiation.

Infos & inscriptions...

Jean CRUYPLANTS

Fondateur de l'ICBB

 

Les séminaires de l'ICBB s'inscrivent dans le droit fil de l'oeuvre du bâtonnier Jean Cruyplants au service d'une certaine idée de la profession d'avocat. Toute sa vie a été consacrée au barreau avec la volonté farouche d'améliorer la perception de la mission et du rôle de l'avocat par le grand public. Ce faisant, il participait, de manière plus générale, à la restauration de la compréhension du rôle essentiel de la justice dans le bon fonctionnement d'une société démocratique.

Le métier d'avocat a considérablement évolué, au gré de l'évolution et de l'expression des attentes des justiciables. De notable détenteur d'un savoir spécialisé, intermédiaire obligé dans l'accès à la justice, l'avocat est descendu de son piédestal pour devenir un acteur économique comme un autre, soumis aux lois du marché et aux pressions de l'opinion publique. Face à cette évolution, les réponses du barreau sont multiples et parfois caricaturales.

Précurseur, il a pu convaincre le bâtonnier Andrien Wolters en 1988 de la nécessité de former les avocats à une meilleure communication, un tel apprentissage ne se faisant pas durant les études universitaires.

Persuadé que la compétence technique en droit de l'avocat ne suffisait plus, il a intégré l'importance du « savoir-être » de l'avocat en complément de son traditionnel « savoir faire ».

Il a ainsi créé l'Institut de communication du barreau de Bruxelles, dénommé à l'époque, l'Institut de vidéo-formation, avec d'autres confrères, Mes Emmanuel Huppin, Michel Vlies, Yves Oschinsky, Jennifer Waldron et Patrick Mandoux.

L'esprit de cette asbl était, et est toujours, de se mettre au service du barreau de Bruxelles pour aider les avocats à s'ouvrir à une autre vision de leur métier et améliorer leur performance au service du justiciable et d'une image positive de la justice.

La démarche de Jean Cruyplants visait à concilier les traditions avec la modernité d'un monde où la vitesse et l'accès à l'information bousculent les schémas de pensée antérieurs.

Jean était convaincu qu'il fallait conserver et promouvoir ce qui fait la spécificité de l'avocat, dont, à titre d'exemple, la robe qui le rend unique et porteur de valeurs immanentes.

Mais il fallait aussi que dans la prévention et la résolution des conflits qui constituent son « core business », l'avocat s'ouvre à d'autres approches mieux adaptées au monde d'aujourd'hui.

Toujours précurseur, il a été l'un des premiers à être conscient de la nécessité de former les avocats, outre à l'écoute active, à la reformulation et à la négociation raisonnée, mais aussi à leur rôle de conseiller actif dans le cadre du processus de médiation.

Dès 2006, il a émis l'idée au sein de l'ICBB qu'il présidait toujours, de créer une formation spécifique pour aider les avocats à trouver leur place en tant que « conseil en médiation » et a mis en route ce projet dès 2007.

En tant que bâtonnier, il a porté le projet « Légitime confiance » visant à améliorer l'image de l'avocat à l'égard du public.

Les membres de l'ICBB poursuivent et transmettent aujourd'hui ses idéaux et l'état d'esprit qu'il leur a insufflé.

 

En mémoire de Jean.