Nos formations

Le triangle de la plaidoirie - CAPA ancienne formule

« On n’apprend pas à plaider »

Le séminaire de plaidoirie est l’aboutissement logique des deux premiers. Les participants maîtrisent la prise de parole en public. Ils ont vécu les spécificités de l’interaction avec un négociateur. Il s’agit maintenant de mettre en évidence les mécanismes propres à cette communication hautement ritualisée et réglementée qu’est la plaidoirie.

La plaidoirie est certes un art. Dans certains de ses aspects tout au moins. La danse et le théâtre aussi… Plaider, cela s’apprend.

Qu’est-ce que plaider ?

Tout avocat sait ce que cela veut dire. Mais qui maîtrise ce que cela implique en termes de communication ?

L’on plaide « pour » son client et « contre » son adversaire, mais à l’intention d’un tiers professionnel. Vers qui le message du plaideur est-il dirigé ? Comment connaître rencontrer les attentes de son interlocuteur ? Faut-il être court ou exhaustif ? Faut-il développer le droit ou le fait ? Faut-il faire des concessions ? Faut-il dire (toute) la vérité ? Le client doit-il être présent ? Comment les arguments sont-ils ressentis par le juge ? Faut-il avoir le dernier mot….

A l’issue du séminaire, les participants ne seront pas des plaideurs invincibles. Ils seront des plaideurs lucides. Ce n’est pas rien.

Eviter les pièges de la méthode

Le piège méthodologique de la mise en situation des plaideurs est de voir l’attention se fixer sur le contenu et plus sur la méthode.

Pour éviter que l’expérience soit celle du droit et non celle de la communication, tous les exercices mettent en scène des « plaideurs », mais pas des avocats. Le débat est ritualisé, mais non « judiciarisé ». Et cela marche. Le conflit se donne à voir et se décode avec une facilité déconcertante.

Les participants sont tour à tour « clients », « magistrats », « avocats », observateurs et le groupe dégage des principes d’une grande efficacité, synthétisés sous la forme de fiches dont chacun pourra se servir ultérieurement.

Plus aucune session disponible pour l'instant

Agenda & plus d’info

Cycle de conférences « l’avocat prend la parole »

Module 1 (2 jours) : principes de communication et de prise de parole en public

Module 2 (1 jour) : préparation à l’exercice de plaidoirie

« Chers stagiaires de première année,

Vous venez de clôturer la première partie de votre formation initiale et avez obtenu votre certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). Une première étape importante accomplie, nous vous en félicitons ! Suivant le programme de formation professionnelle établi dans le sillage du Règlement adopté le 29 avril 2019 par l’Ordre des barreaux francophones et germanophones modifiant le titre 3 du Code de déontologie de l’avocat, vous êtes invités à participer à un cycle de conférences interactives de trois jours dispensé par les formateurs de l’Institut de Communication du Barreau de Bruxelles (mieux connu sous le nom ICBB). »

Plus aucune session disponible pour l'instant

Agenda & plus d’info

L'avocat en médiation - CAPA ancienne formule

La médiation doit véritablement être intégrée dans l’ensemble de la stratégie juridique et judiciaire du XXI siècle. Celle-ci ne doit plus envisagée de manière subsidiaire ou épisodique, mais devenir un  véritable réflexe qui s’impose à chaque avocat dans le cadre de ses dossiers.

 La loi de 2018 confirme la pertinence de cette bien docte vision.

Ce séminaire vous permettra de mieux connaître et ce par l’expérimentation :

-         Comment s’enclenche un processus de médiation et à l’initiative de qui, ses différentes étapes, comment choisir un médiateur, quelle est la place du client et celle de son avocat ?

-         Le droit (et la déontologie) de la médiation inséré dans le code judiciaire depuis 2005 et « consolidé» depuis la loi de 2018 avec, notamment

·        son champ d’application récemment étendu,

·        la nouvelle obligation de résultat qui pèse sur l’avocat de parler des MARCs et ses conséquences juridiques et judiciaires,

·        Les effets d’une médiation judiciaire ou extrajudiciaire sur les délais en général…

-         Les paramètres sur la base desquels orienter le client vers une procédure judiciaire ou vers un mode alternatif (arbitrage, conciliation, médiation, droit collaboratif, négociation), comment l’en convaincre et comment convaincre l’autre partie et/ou son conseil;

-         Les techniques d’une écoute attentive au service de ses clients, de la gestion de leurs émotions (et pas seulement en droit familial !), de la recherche de leurs besoins au-delà de leurs positions, de la multiplication d’« options » par le biais de la méthode des chapeaux de Bono, etc.

Comment apprendre tout cela ?

A l’aide de jeux de rôle, tirés de nos pratiques, offrant la rare possibilité aux participants de se mettre durant deux journées, dans la peau de chaque acteur du processus : médiateur, parties, avocats.

Le séminaire « L’avocat en médiation » se déroule en deux journées distinctes.

 Première journée: initiation à la médiation

Cette journée s’adresse prioritairement aux avocats qui n’ont jamais suivi de formation en médiation et à ceux qui, bien qu’ayant déjà été formés, n’ont jamais eu l’opportunité de mettre leur savoir en pratique dans le cadre de missions de médiation.

Au terme de cette journée, les participants doivent avoir une vue globale du processus de médiation.

 Deuxième journée : rôle de l’avocat dans le processus de médiation

 -         Cette journée est centrée exclusivement sur l’avocat, acteur et partenaire du processus de médiation. Elle met l’accent sur la valeur ajoutée apportée par l’avocat que ce soit dans la prescription de la médiation, sa préparation, son déroulement, que dans la finalisation de l’entente éventuelle.

 -         Au terme de cette journée, les participants doivent disposer d’outils permettant de rendre visible leur apport dans la défense des intérêts de leurs clients, même dans un processus où, a priori, ils auraient un rôle passif.

 

Plus aucune session disponible pour l'instant

Agenda & plus d’info